La vie du livre

Le livre fait parler de lui. En librairie, ou à l'extérieur... Trouvez ici les événements qui vous intéressent et/ou à ne pas manquer.

Premières oeuvres, langue régionale, bande dessinée, littérature jeunesse, prose... Découvrez le palmarès !

Les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont traditionnellement attribués lors d’une cérémonie en présence de la Ministre, des lauréats et lauréates. Cette année, étant donné les restrictions sanitaires, la remise des prix, initialement prévue au théâtre 140, s'est déroulée en ligne.

Caroline Lamarche reçoit le Prix quinquennal de Littérature
Ce prix prestigieux, appelé également « Prix de couronnement de carrière », célèbre l’ensemble de l’œuvre d’un auteur ou d’une autrice importante pour notre littérature. Le jury a salué les qualités littéraires de l’œuvre de Caroline Lamarche, ainsi que son engagement : « L’autrice est une femme de lettres engagée, attentive à toujours garder sa qualité littéraire, sans céder à des effets de facilité. Il y a, dans son écriture une grande finesse et une attention ainsi qu’un véritable attachement à la littérature.» Retrouver les titres de Caroline Lamarche sur Librel
Dominique Goblet reçoit le Prix Atomium Fédération Wallonie-Bruxelles
Ce prix récompense un auteur ou une autrice en bande dessinée pour l’ensemble de sa carrière. Retrouver les titres de Dominique Goblet sur Librel

Sandra Edinger reçoit le prix de la première œuvre pour Le grand débordement, publié chez Winioux. Il s’agit d’un ouvrage très atypique, qui propose deux récits, différents, mais parallèles, dotés d’un texte quasiment identiques et qui sont consignés dans un livre réversible, avec deux couvertures principales. Le jury a apprécié l’originalité du concept et le caractère inattendu de cette création.

Maud Joiret et Claire May reçoivent le prix de la première œuvre : un recueil de poésie et un roman à l’honneur. Dans Cobalt, l’écriture de Maud Joiret oscille entre rage, férocité et justesse. Il s’agit d’une poésie débridée et moderne qui interroge le monde. Oostduinkerke est un récit à la trame poétique qui questionne l’identité, ce qui la fonde, ce qui la rend fragile. C’est la singularité de ces deux écritures qui a attiré l’attention du jury et l’a conduit à recommander de primer simultanément ces deux autrices, actives dans deux genres différents.

Aurélie Wilmet reçoit le Prix de la première œuvre en bande dessinée pour son titre:  Rorbuer . Dans ce roman graphique muet qui prend place dans un village côtier du Grand nord, le lecteur bénéficie d’une grande liberté pour construire sa propre interprétation. Le jury a apprécié « le dessin qui témoigne déjà d’une grande maturité » et la capacité de l’autrice « à faire ressentir les atmosphères ». 


Le Prix triennal de Poésie en langue française met à l’honneur l’auteur Marc Dugardin pour son recueil Lettre en abyme, paru aux éditions Rougerie en 2016. Le jury a souhaité mettre en évidence ce titre, qui est « un des recueils les plus forts de l’auteur » : « la combinaison de l’hommage à la mère, universel, et de la recherche sur ce qu’est la poésie, fait de ce livre un ouvrage susceptible de toucher à la fois un public érudit et le grand public ».


Le Prix triennal de l’Essai est attribué à Pascal Durand et Tanguy Habrand pour leur livre Histoire de l’édition en Belgique (XVe-XXIe siècle). Cet ouvrage de synthèse remet en perspective les grandes tendances de l’édition belge. Le jury a apprécié la grande qualité de cet ouvrage de référence « qui manquait à l’historiographie littéraire belge » et « qu’on lit et relit avec plaisir ».

Par ailleurs, le prix triénnal de poésie en langue régionale endogène a été attribué à Jacqueline Boitte pour son oeuvre Esttwales chez Trétras-Lyre. Le prix de la première oeuvre en langue endogène récompense Anne Blampain.


La Fédération Wallonie-Bruxelles entend soutenir les auteurs et illustrateurs de Wallonie et de Bruxelles, notamment en attribuant chaque année des prix littéraires. Ces prix récompensent tant des auteurs débutants et un ouvrage particulier qu’une carrière littéraire ou encore des créations issues des nouvelles écritures..

Top